Perceval le gallois
Prêtez-moi le coeur et l’oreille car la parole se perd si le coeur n’entend pas.

Comment réaliser la justice sociale dans une conjoncture de crise systémique globale ( écologique, financière, économique, politique, sociale et culturelle ). L’humanité toute entière est concernée et cela doit nous amener à repenser la transition vers un monde postcroissant, posfossile et modifié par le climat.

Fakir - N° 92- Février 2020
Article mis en ligne le 24 février 2020
logo imprimer

MACRONIE Tout fout le camp !

Grévistes en soldes !
Quand la directrice, les salariés et les clients se serrent les coudes, mieux vaut pour le patron ne pas traîner dans le coin… Au bout de 22 jours, la direction cède, sur tout, et même un peu plus. Tous les CDD sont transformés en CDI. Peggy est maintenue au même salaire. La clause de « mobilité », qui permet d’envoyer un employé à l’autre bout du pays, supprimée. La clause du travail le dimanche ? Supprimée. « Ce sont les seuls du groupe en France à (...)

Dominique Bourg : « On sort de la société de consommation »
À l’occasion de ma mission d’information sur les « Métiers du lien », nous avons rencontré le philosophe-écologiste Dominique Bourg. Durant une heure, on a navigué entre Hegel et l’hôpital, entre Darwin et le supermarché, et ça fait partie des moments d’intelligence que je veux partager, ne pas garder pour moi… Dominique Bourg : L’histoire d’une propriété sans limite, c’est vraiment un truc moderne. Dans toutes les cultures, dans toutes les sagesses, est (...)

Droit dans les yeux
149 femmes mortes sous les coups de leur conjoint en 2019. Pour Mily, c’est pas passé loin : le pistolet sur la tempe… L’avocat de mily embraye : « C’est le genre de relation qu’on retrouve systématiquement, dans ces affaires : on laisse penser que tout est de sa faute, à elle, puis il y a les petites humiliations quotidiennes, les violences, pas anodines, et une jeune femme qui entre dans une relation de dominant – dominée, coupée de son (...)

Dominique Potier : Dans la fabrique d’une loi
Dominique Potier, je le côtoie à la commission des Affaires économiques. Avec son crâne rasé et sa sagesse, comparée à ma fougue, je le surnomme « maître Yoda ». Durant le précédent mandat, c’est lui qui a porté, à bout de bras, une proposition de loi sur le « devoir de vigilance ». On s’est échappés de l’hémicycle, durant une heure, pour qu’il me raconte son parcours du combattant. Même si ça reste un socialiste, qui croit à des « directives européennes »... (...)

La guerre des mondes
La diplomatie est un formidable ballet : à Genève, les États essaient, vaguement, d’imposer aux multinationales le respect des droits de l’Homme. À Vienne, les mêmes préparent un super-tribunal d’arbitrage mondial, qui laissera les coudées franches aux firmes. Tout ça « en même temps ». Fakir y était… Des ruines du Rana Plaza. Genève. Mardi 15 octobre, 9h30. Il pleut des cordes. Ma casquette dégouline, mes pompes sont trempées. Je suis planté face à (...)


flèche Sur le web : Fakir

Dans la même rubrique

La décroissance
le 3 mars 2020
Le Monde diplomatique en kiosques
le 26 février 2020
Ma revue de presse
le 18 mars 2019
par Perceval


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce RSS

2018-2020 © Perceval le gallois - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.81
Hébergeur : Nuxit