« Cette parole se gravait dans les quatre directions du monde » - La révélation

mercredi 6 janvier 2010
popularité : 34%

« Élohim prononça toutes ces paroles en disant :
(Exode 20, 1)

1. Nous avons appris que Rabbi Siméon a dit (à propos du terme) : waydaber : Il parla. C’est parce qu’il fallait proclamer et rendre publiques ces paroles.
2. Nous avons appris qu’au moment où le Saint Béni s’est révélé et a commencé à parler, les réalités supérieures et les réalités inférieures ont tremblé. Les âmes du peuple Israël s’exhalèrent d’elles.
3. Nous avons appris aussi que cette parole s’envolait depuis le ciel jusqu’à la terre et se gravait dans les quatre directions du monde, en montant et en descendant... en entourant Israël et en leur rendant leurs âmes. Elle tournait encore et se gravait en son lieu, sur les tables de pierre. 11 en allait de même pour chacune des paroles.
4. Rabbi Siméon ajoutait : chaque parole était pleine de toutes ces significations, de tout ce qui concerne les décrets, la sanction positive et négative, les secrets et les mystères, à l’image d’une chambre au trésor, pleine de tout. Au moment où la parole sortait, elle manifestait son unité.
5. Lorsqu’elle se gravait dans son lieu, s’y révélaient soixante-dix branches qui y poussaient, quarante-neuf couronnes d’un côté, et quarante-neuf couronnes de l’autre, comme ce marteau à l’instant où il frappe la pierre ainsi qu’il est écrit : « comme le marteau qui pulvérise le roc » (en plusieurs morceaux) (Jérémie 23, 29).

Le Zohar   II, 83A-B, Traduit de l’araméen
par Armand Abécassis.


L’ésotérisme : kabbale, franc-maçonnerie, soufisme