Lire la Bible, écouter la Parole

JPEG - 55.7 ko
Un codex   des évangiles sur le trône,

manuscrit des homélies de saint Grégoire de Nazianze,

vers 879 et 883.

Ms. grec 510, f 355 r, BNF, Paris

Parmi les acquisitions les plus fécondes du concile Vatican II pour l’Église   catholique, il y a certainement la redécouverte de la valeur propre de l’Écriture dans la vie de la communauté chrétienne. La Constitution dogmatique sur la Révélation divine (Dei Verbum) lui attribue le rôle d’unifier les milieux essentiels de la vie de l’Église  . Dans la liturgie, en effet, les Écritures « font résonner [...] la voix de l’Esprit-Saint » et, par leur biais, Dieu « vient [...] au-devant de ses fils et s’entretient avec eux » (Dei Verbum, n° 21) ; la prédication doit être « nourrie et guidée par la Sainte Écriture » (Dei Verbum, n° 21 et 24) ; la théologie doit s’appuyer sur « la parole de Dieu [...] comme sur son fondement éternel » et l’étude de l’Écriture devenir « comme l’âme de la théologie » (Dei Verbum, n° 24) ; enfin, la fréquentation assidue et priante de l’Écriture marque la vie des fidèles (Dei Verbum, n° 25). Ce caractère central de l’Écriture dans l’Église   vise à apprendre « l’éminente connaissance de Jésus Christ ». « L’ignorance des Écritures est, en effet, l’ignorance du Christ » (saint Jérôme, cité par Dei Verbum, n° 25).
Mais, parce que, au cœur du christianisme, il n’y a pas un livre – le christianisme n’est pas une religion du livre -, mais la personne vivante de Jésus Christ, la Bible même se présente comme un livre qui exige une interprétation pour conduire à la rencontre avec le Christ, Parole définitive de Dieu à l’humanité.
Cherchant ici à mettre en lumière ce type de compréhension, nous ne pouvons pas l’entreprendre sans avoir passé en revue auparavant, de façon synthétique, les divers modes selon lesquels la Bible a été lue au cours de l’histoire.

Bianchi E. Lire la Bible, écouter la Parole. Biblia 2002 ;8:10-11


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 1er mars 2011

Les Écritures, chemin vers Dieu

Saint Luc écrivant,
miniature dits de françois II,
seconde moitié du 9è siècle.
Manuscrit latin 257 folio 94 verso (ms. latin 257 f 94 v).
BNF, Paris.
En ouvrant la Bible, qu’espérons-nous, secrètement, y trouver ? Les uns diront : la Parole divine livrée à l’humanité. D’autres : une parole humaine, (...)

mardi 1er mars 2011

Dieu parle-t-il dans la Bible ?

Dieu donne ses instructions à Abraham,
peintures murales de la fin du 11è siècle,
église abbatiale Saint-Savin-et-Saint-Cyprien,
Saint-Savin-sur-Gartempe (Vienne).
Dieu, dans la Bible, n’arrête pas de parler. Il s’adresse à Adam, à Abraham, il se parle à lui-même, comme pour réfléchir, il parle aux (...)

mardi 1er mars 2011

Qu’est-ce que la révélation ?

La Résurrection du Christ,
huile sur bois de Albrecht Altdorfer
( v. 1480-1538), 1518,
Kunsthistorisches Museum, Vienne (Autriche).
Le Père Christophe Theobald a publié en 2001 La Révélation [1]. Biblia lui a demandé de résumer quelques aspects de son propos plus directement en lien avec la Bible. (...)

mardi 1er mars 2011

Un acte de lecture

Saint-Augustin dans son cabinet de travail (détail)
peinture murale de Alessandro di mariano Filipepi dit Boticelli (1444/1445-1510), 1480.
Église Ognisanti, Florence.
Si la Bible est écrite, c’est pour être lue et proclamée. En parcourant l’histoire de cette œuvre de lecture, le Frère Enzo Bianchi (...)

mardi 1er mars 2011

Une communauté qui accueille la Parole

Moïse reçoit les Tables de la Loi,
Enluminure
Londres, British Museum, Add. 10546, folio 25 verso
Dans la lecture personnelle de la Bible ou sa proclamation communautaire, les Écritures deviennent Parole. Cette « Résurrection » prend la communauté chrétienne à témoin. Bien plus, quand l’Église (...)